Le premier article de Gandi sur le DNS vous explique le Domain Name System : les relations entre ses différents intervenants, ICANN, Registry, Registrar, Registrant (Domain Owner)... Manquent les domain name servers (DNS eux aussi ;-)), mais ça ne serait plus un résumé, mais un article de Wikipédia...

Le deuxième article de Gandi sur le DNS insiste sur les contradictions internes au système, dès lors qu'on laisse aux intervenants la possibilité de jouer double jeu. Verisign est bien évidemment sur la selette. Les affirmations de cet article sont loin d'être sans fondement. Je peux le dire, pour avoir testé (avec succès) la disponibilité de certains domaines, et m'être apperçu peu de temps après qu'ils avaient été enregistrés entretemps par des intermédiaires de ladite vérification de disponibilité...

=> Mon avis ? Si un nom de domaine vous intéresse, ne commencez pas par vérifier pas sa disponibilité : enregistrez immédiatement votre domaine (par exemple chez Gandi, car c'est vraiment une bonne adresse), la vérification de disponibilité se fera lors de l'enregistrement ; c'est ce qui laissera le moins de temps à un cybersquatteur pour vous doubler.

Reste une interrogation : si le Registry lui-même a d'autres intérêts que les votres (mettons qu'il soit lui-même Registrar), quelle garantie (et quel recours) a-t-on ? (où l'on reparle de Verisign...)